On vous en parle

Ces blessures émotionnelles qui nous manipulent malgré nous

14/09/2022

Ces blessures émotionnelles qui nous manipulent malgré nous

Ces blessures émotionnelles qui nous manipulent malgré nous.
Il/elle m’a abandonné(e)/rejeté(e)/trahi(e)/humilié(e)/été injuste envers moi…


Illusion ou réalité ?

Si ces phrases résonnent en vous et que vous ne connaissez pas encore le livre « les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même », je vous conseille vivement de vous le procurer ! (https://www.libreatoi.be/Boutique_en_ligne.b/s307899p/Les_5_blessures_qui_empechent_d_etre_soi_meme_Lise_Bourbeau_editions_Pocket_9782266229487


Lise Bourbeau nous y explique comment 5 grandes blessures émotionnelles sont activées en nous dès l’enfance. Si vous ne l’avez pas encore deviné, il s’agit bien entendu de la trahison, du rejet, de l’abandon, de l’humiliation et, Oh que de réjouissances,  de l’injustice ! Nous portons chacun à peu près toutes ces blessures, bien que nous en développions 2 de façon plus importante.


Le livre vous décrira en long et en large par quel type d’évènement ces blessures ont été activées et ce que celles-ci provoquent à terme comme comportement chez le futur adulte. Je vous laisse donc découvrir tout cela par vous-mêmes, si vous le souhaitez. Aujourd’hui, je voudrais surtout vous faire part de quelques réflexions sur l'impact que ces blessures peuvent avoir dans notre quotidien ainsi que deux trois astuces pour y échapper.


Notre terre n’est en fait peuplée que de grands enfants blessés, convaincus d’agir en adultes. 

 

Vous le constatez probablement régulièrement autour de vous, nous sommes persuadés que nos émotions débordantes sont toujours légitimes, directement liées à ce que « l’autre nous fait subir ».  Le fait est que lorsque la souffrance de l’une de nos blessure est réactivée, nous régressons spontanément. Ça n’est plus l’adulte qui gère la situation, mais l’enfant blessé. La prise de recul et la gestion de nos émotions deviennent alors presque impossibles tant la douleur est vive. Ceci est d’autant plus vrai si nous n’avons pas conscience du mécanisme à l’oeuvre.  


En quoi cela est-il important ? 

Après tout, qu’y-a-t-il de mal à laisser nos émotions s’exprimer ? on ne va pas se laisser marcher dessus tout de même ?! Et notre fierté dans tout ça ?!!


Et si je vous disais que votre vision de la réalité est la plupart du temps biaisée par ces mêmes blessures? 

Que ce que vous nommez injustice, rejet ou autre n’est en fait, la plupart du temps, qu’une déformation des faits. Il va sans dire que les autres nous font parfois subir des situations réellement traumatiques, mais nos drames personnels sont très souvent le fruit de nos mauvaises interprétations. 


Prenons l’exemple de l’abandon. Vous considérez que votre conjoint/compagne vous abandonne lorsqu’il ou elle décide de passer un peu de temps seul(e) avec ses amis au lieux de passer ce temps avec vous… lorsqu’il ou elle ne vous envoie pas de message de la journée, oublie votre anniversaire de mariage ou omet de vous parler d’un évènement auquel vous avez été invités la semaine prochaine, etc… ? 


S’agit-il réellement là d’un abandon ? 


Certaines personnes vous diront que non bien entendu ! quel mal y-a-t-il à vouloir passer un peu de temps seul avec ses amis ? qui n’a jamais oublié de transmettre une information ? et qui n’a jamais été occupé au point de ne pas avoir le temps de contacter son partenaire de la journée ? ça arrive à tout le monde, il n’y a pas de quoi fouetter un chat…


Où se situe donc la réalité ? Il s’agit pourtant de la même situation. Pourquoi une personne considère-t-elle cela comme de l’abandon et une autre comme la chose la plus naturelle du monde ? 


Tout simplement parce que la première porte une blessure d’abandon et pas la seconde. Il ne s’agit pas là d’une question d’éducation, de valeurs ou de culture. Il s’agit d’une blessure non guérie que l’on fait inconsciemment subir à notre entourage. J’utilise le terme subir car il va sans dire que notre perception des choses va largement influencer nos réactions. Ce sentiment d’abandon va générer en vous une terrible angoisse et plus vous vous sentirez abandonné(e), plus vous allez réclamer de l’attention, faire des crises voire même du chantage émotionnel dans le pire des cas. Ces réactions tonitruantes deviendront vite insupportables pour votre conjoint(e) qui va se sentir étouffé(e) et finira probablement par vous quitter, renforçant encore votre croyance que l’on vous abandonne… Et la boucle est bouclée.


En résumé

1.       Nos blessures non guéries nous manipulent. Elles créent chez nous des illusions en prêtant aux autres des intentions ou des attitudes qu’ils n’ont pas. Nous surinterprétons et déformons la réalité. 

2.       Petit rappel : la vie est tellement bien faite qu’elle nous mettra toujours face aux bonnes personnes pour réactiver nos blessures afin que nous puissions enfin en prendre conscience et les guérir. 

3.       Nos réactions excessives finissent par provoquer ces mêmes choses que nous voulons absolument éviter et détruisent peu à peu nos relations.


Cette vision des choses cache un cadeau de tolérance. Si vous suivez le raisonnement jusqu’au bout, vous comprendrez que la plupart des gens qui vous ont heurté étaient eux-mêmes poussés dans leurs propres retranchements… et vous ont fait payé le prix de leurs propres blessures non guéries. Tout comme vous l’avez vous-mêmes fait des centaines ou des milliers de fois auparavant. Aucun coupable donc… simplement des personnes en souffrance et inconscientes. Nous avons le choix de continuer à les blâmer ou de prendre du recul… de reconnaître qu’elles sont aussi humaines que nous et ont donc le droit à l’erreur… tout comme nous. 


Quelques pistes

1.   Avant de reprocher quoique que ce soit à quelqu’un, pensez toujours à distinguer les faits des impressions. 


Un fait concret remplit selon moi deux critères importants :

-          Il peut se situer précisément dans le temps : tel jour, à telle heure et à tel endroit. «tout le temps», «à chaque fois», «jamais» ne sont absolument pas recevables!! Si un comportement ou une parole vous a blessé, vous devez être en mesure de dire avec précision toutes les fois où cela a eu lieu. En plus d’avoir un réel impact sur votre interlocuteur qui ne se sentira plus injustement jugé, mais mis face à quelque chose de concret, cela vous poussera à observer avec honnêteté la régularité de l’attitude reprochée.

-          Est directement observable : tels mots ont été prononcés (encore faut-il vérifier avec la personne qui les a prononcés si ces mots ont la même signification pour elle que pour nous !), tel comportement/tel geste a été observé. Vous pourriez vous demander « si j’avais filmé cette personne avec une caméra à ce moment précis, qu’aurais-je vu et entendu ? ». Sans ce deuxième critère vous pouvez à nouveau vous laisser emporter par des «tu ne me soutiens jamais», «tu préfères mon frère à moi», «ça te fait plaisir que j’échoue» et autres jugements hâtifs qui n’ont absolument aucun fondement concret.


Cette distinction fait/impression est capitale, sans quoi vous resterez enfermés dans vos convictions toutes faites. Pour rappel, le cerveau a pour job de confirmer les croyances que nous avons déjà plutôt que de les remettre en question. Si vous le laissez faire, vous ne vous donnez aucune chance d’évoluer. 


2.  Il va sans dire que la meilleure des options reste encore de discuter directement avec la personne concernée afin de vérifier avec elle les intentions cachées derrière ses comportements et paroles. Le livre « les 4 accords Toltèques » représente un outil précieux pour nous accompagner sur ce chemin.


3. Trouver des avis contraires au vôtre peut également vous aider à remettre en question vos certitudes. Veillez alors, bien entendu, à vérifier la légitimité et la bienveillance de la personne auprès de qui vous prenez conseil. Celle-ci doit vivre elle-même des relations sereines. Une personne avec des blessures identiques aux vôtres ne fera que vous renforcer dans vos illusions. Le rôle du thérapeute, ayant consciencieusement travaillé sur lui-même, prend ici tout son sens. 


Ce travail est long et nous demande d’y revenir à plusieurs reprises mais cela en vaut vraiment la peine. Ces vieilles souffrances nous font créer des drames là où il n’y en a pas, engendrant encore davantage de souffrance.  


Nous avons le pouvoir de changer les choses pour des relations plus sereines. Au-delà de vous-mêmes, c’est votre entourage tout entier qui bénéficiera de ce changement de perspective

 

Source:

https://www.luminescence.xyz/post/ces-blessures-%C3%A9motionnelles-qui-nous-manipulent-malgr%C3%A9-nous

La clé de votre énergie: 22 protocoles pour vous libérer émotionnellement

14/09/2022

La clé de votre énergie: 22 protocoles pour vous libérer émotionnellement

 

Livre disponible dans la boutique en ligne et directement à la libraire à Rochefort:

 


https://www.libreatoi.be/Boutique_en_ligne.b/s290330p/La_cle_de_votre_energie_N_Calestreme_editions_Albin_Michel

La dépendance affective

13/09/2022

La dépendance affective

Livre disponible dans la boutique en ligne et directement au magasin à Rochefort:

 

https://www.libreatoi.be/Boutique_en_ligne.b/s467171p/Le-syndrome-de-Tarzan-Pascale-Piquet-9782890926967

 

Vous désirez rester informé de nos bons plans,

conférences, ateliers et promotions ?

inscrivez-vous ici !

Libre à Toi

Librairie

 

Avenue de Forest, 30

5580 Rochefort / Belgique

Tel: +32 (0)84 478 555

0499/37.09.51

Mail: info@libreatoi.be